mardi 28 avril 2020

Citation

Dire comme Winnicott, même avec humour, qu'on peut être aussi créatif en faisant cuire des œufs sur le plat que Schumann composant une sonate, vous en trouvez pas ça un peu abusif ? Si j'exprime une émotion, je ne créé rien pour autant. Je crains que Winnicott ne soit là un peu dupe de son amour pour l'enfant (et la mère). Cela dit - et là encore je récuse le concept mais reconnais la chose -, en parlant de créativité Winnicott nous rappelle que le monde de nos perceptions est lettre morte tant qu'il n'est pas animé par un regard.

J.-B. Pontalis, Paradoxes de l'effet Winnicott

vendredi 14 février 2020

Définition

Fait choisi. "Chez Bion, le terme « fait choisi » décrit une expérience émotionnelle dans laquelle a lieu un processus de synthèse fait par l'analyste, à travers des sentiments de cohérence et de découverte, en passant [...] d'une sensation de vide de sens avec des vécus d'angoisse et de persécution à une sensation transitoire de soulagement." [Rafael López-Corvo, The Dictionnary of the Work of W. R. Bion]

Antonino Ferro, Pensées d'un psychanalyste irrévérencieux

mardi 11 février 2020

Vient de paraître aux éditions d'Ithaque : "Au vif de l'infantile, aujourd'hui. Réflexions sur la situation analytique" de Florence Guignard, collection "Psychanalyse". Nouvelle édition préparée par Jérémy Tancray et préfacée par Sesto-Marcello Passone

Au vif de l’Infantile, aujourd'hui

Réflexions sur la situation analytique

Florence Guignard

Nouvelle édition préparée par Jérémy Tancray et préfacée par Sesto-Marcello Passone

Proposé voici presqu’un quart de siècle, le concept d’Infantile a gagné sa majuscule et ses lettres de noblesse en devenant, au fil du temps, un outil indispensable dans la clinique psychanalytique. « Concept de troisième type », l’Infantile permet de rendre fonctionnels et efficaces avec les patients de tous les âges les liens-entre-les-liens tissés par le transfert et le contre-transfert, en référence à la double hélice entre névrose infantile et névrose de transfert révélée par Freud. Traduit en cinq langues, ce concept a gagné bien des pays en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique Latine et, plus récemment, en Amérique du Nord. L’Association psychanalytique internationale (API) l’a choisi pour thème de son prochain congrès international qui se tiendra à Vancouver en 2021. Avec la collaboration de Jérémy Tancray et la participation active de l’auteur, Ithaque propose ici une nouvelle édition, époussetée, revue et augmentée, de ce livre originellement paru en Suisse en 1996 et épuisé depuis de nombreuses années. Très attendue, cette publication comporte également deux chapitres inédits et un index, comblant ainsi une lacune dans la bibliothèque psychanalytique contemporaine.

https://www.ithaque-editions.fr/ithpsy035-guignard

mardi 28 janvier 2020

Vient de paraître aux éditions Les Belles Lettres : "Quelques motifs de la psychanalyse : à partir des travaux de Laurence Kahn", textes réunis par Odile Bombarde, Françoise Neau et Catherine Matha

Quelques motifs de la psychanalyse

À partir des travaux de Laurence Kahn

Sous la direction de : Odile Bombarde, Françoise Neau, Catherine Matha

À l’heure où l’on prédit la fin imminente de la psychanalyse – prédiction qui accompagna la découverte freudienne dès son origine –, que signifie de s’interroger sur ses « motifs » ? Est-il exact que ses outils de pensée soient si obsolètes qu’il faille remanier ses théories et sa pratique pour mieux l’adapter ? Dans un temps où les ralliements hâtifs vont à la supposée modernisation, gage d’ouverture, qu’advient-il du temps long et de la complexité requis pour s’acquitter aussi bien de la tâche thérapeutique que de la réflexion sur les créations culturelles et sur leurs butées actuelles ?

C’est à partir des travaux de Laurence Kahn, membre de l’Association psychanalytique de France, que ces questions ont été abordées au cours d’un colloque organisé au Centre culturel international de Cerisy. Des travaux qui, depuis sa formation initiale d’helléniste dans le laboratoire de Jean-Pierre Vernant jusqu’à sa pratique d’analyste auprès des adultes et des enfants, l’ont régulièrement conduite à associer à sa réflexion sur le legs freudien les œuvres de la philosophie, de la sociologie politique, de la littérature et de l’histoire.
Des anthropologues, des philosophes, des psychanalystes ont ainsi accepté d’explorer avec elle le moteur pulsionnel et conflictuel qui anime la vie psychique individuelle, fait le terreau de la vie collective, agite et bouleverse les équilibres et les dédommagements qui se trament entre nos solitudes et nos devenirs d’êtres sociables. De l’usage de la parole à l’écoute de l’analyste, de l’efficacité du mythe à l’engendrement paradoxal de la barbarie par la civilisation même, de la psychanalyse des enfants aux problèmes soulevés par les demandes de changement de sexe ou par le rituel de l’échographie et sa violence, il y va chaque fois des chocs entre l’action muette de la répétition et les formes sensibles de ses métamorphoses. Comment traduire ces heurts si ce n’est en faisant usage de la métapsychologie, c’est-à-dire en interrogeant l’asymétrie constitutive entre les qualités du « être affecté » et l’économie des quantités énergétiques ?

Ce volume rassemble les communications prononcées et les résumés des débats nourris qui ont eu lieu à leur suite.

lesbelleslettres.com

vendredi 24 janvier 2020

Vient de paraître aux éditions Erès, collection Le Carnet/psy : "Régressions", sous la direction de Catherine Chabert

Régressions

Sous la direction de Catherine Chabert

Avec la participation de Jacques André, Maurice Corcos, Bernard Golse, Patrick Guyomard, Laurence Kahn, Sylvain Missonnier, Alexandrine Schniewind

Collection Le Carnet/psy

La régression fait partie des processus psychiques qui peuvent se déployer dans des directions différentes, s’entremêlent et se condensent pour se lier, se délier, construire ou détruire. Moteur puissant du fonctionnement psychique, elle est quotidiennement présente dans la simplicité de la vie, inquiétante et énigmatique dans les dérives de la maladie grave, attractive et dangereuse dans les traitements psychiques où règnent le transfert, ses menaces et ses espérances.

Splendeurs et misères, exaltation ou déréliction, mais toujours excès et démesure : la régression s’ancre définitivement au corps et à la psyché. Elle ne pourrait être absente de l’appareillage psychique le plus habituel sauf à entraîner des troubles graves : ne plus dormir, ne plus rêver ? Vivre en étant totalement privés de sensorialité ? Sans l’expérience de ce qui ne passe pas par les mots ?

À partir de leur pratique, les auteurs explorent les diverses formes de cette notion complexe au caractère trompeusement banal et connu. Leurs contributions témoignent d’une mise à l’épreuve de la régression à différentes périodes de la vie (enfance, adolescence, âge adulte) et dans différents champs de la clinique psychanalytique contemporaine.

editions-eres.com

mardi 21 janvier 2020

Vient de paraître aux éditions d'Ithaque : "Pensées d’un psychanalyste irrévérencieux. Ou petit guide de survie à l’usage des analystes et des patients curieux" d'Antonino Ferro

Pensées d’un psychanalyste irrévérencieux

Ou petit guide de survie à l’usage des analystes et des patients curieux

Antonino Ferro, entretiens avec Luca Nicoli

Traduit de l’italien par Maggiorino Genta

La psychanalyse reste-t-elle une méthode de cure valable pour les patients du troisième millénaire ? Dans un style informel et provocateur, Antonino Ferro, l’un des psychanalystes contemporains les plus influents, confirme ici toute la vitalité de la discipline inventée par Freud, et expose, point par point, sa vision du travail analytique : l’utilisation du divan ou du face à face, la durée des séances et de la thérapie, le paiement, le transfert érotique, l’autisme, le mensonge... Il en résulte un « guide » stimulant pour le thérapeute qui souhaite s'aventurer au-delà d’une pure orthodoxie, et pour les patients qui s’engagent avec curiosité et intérêt dans cet espace de créativité partagée.

ithaque-editions.fr

vendredi 13 décembre 2019

A paraître en janvier aux éditions d'Ithaque : "Pensées d’un psychanalyste irrévérencieux. Ou petit guide de survie à l’usage des analystes et des patients curieux" d'Antonino Ferro

Pensées d’un psychanalyste irrévérencieux
Ou petit guide de survie à l’usage des analystes et des patients curieux

Antonino Ferro, entretiens avec Luca Nicoli

Traduit de l’italien par Maggiorino Genta

La psychanalyse reste-t-elle une méthode de cure valable pour les patients du troisième millénaire ? Dans un style informel et provocateur, Antonino Ferro, l’un des psychanalystes contemporains les plus influents, confirme ici toute la vitalité de la discipline inventée par Freud, et expose, point par point, sa vision du travail analytique : l’utilisation du divan ou du face à face, la durée des séances et de la thérapie, le paiement, le transfert érotique, l’autisme, le mensonge... Il en résulte un « guide » stimulant pour le thérapeute qui souhaite s'aventurer au-delà d’une pure orthodoxie, et pour les patients qui s’engagent avec curiosité et intérêt dans cet espace de créativité partagée.

ithaque-editions.fr

mardi 10 décembre 2019

Citation

Si je rejoins Winnicott pour penser que nous pouvons entraver le déploiement d'un mouvement transférentiel par certaines de nos interventions et interprétations intempestives ou précipitées, je soutiendrai que leur impact dépend autant de leur forme, de leur style, et donc du mouvement contre-transférentiel qui les porte, que de leur contenu.

Nathalie Zilkha, L'altérité révélatrice

mardi 3 décembre 2019

Vient de paraître aux éditions In Press : "Expériences de l'informe" de Jacques Press

Expériences de l’informe

Jacques Press

Collection "Explorations psychanalytiques"

Qu’est-ce que l’informe en psychanalyse ? Cet ouvrage s’attache à cette « non notion », insaisissable par essence, et nous permet d’en préciser les contours.

Entre les apports théoriques des maîtres – les grands auteurs de la psychanalyse – et la pratique du vécu avec les patients, existe un écart que tout clinicien fait travailler : c’est la condition pour qu’une théorie reste vivante. C’est dans cet écart que se joue le cheminement avec chaque patient : l’ouverture sur l’inconnu, l’ouverture sur l’informe.

Jacques Press engage le clinicien à vivre cette expérience particulière, dont on ne ressort pas intact. À éprouver cet engagement auprès de chaque patient sur une ligne de crête entre théorie et pratique. Il insiste sur l’absolue nécessité du métissage théorique, ouvrant la porte à d’autres modes de pensée, dans le même esprit de renouvellement.

Un ouvrage puissant, issu d’une longue pratique psychanalytique et psychosomatique. Une invitation s’exposer à l’inconnu, à oser, à créer.

https://www.inpress.fr/livre/experiences-de-linforme/

mardi 26 novembre 2019

Citation

L'adolescence est quelque chose qui subsiste toujours, mais il ne faut pas oublier que tout adolescent devient en quelques années un adulte.

Donald W. Winnicott, L'adolescence

vendredi 22 novembre 2019

Vient de paraître aux éditions d'Ithaque : "Les viscères de l'âme" d'Antonino Ferro

Les viscères de l'âme

Antonino Ferro

En reprenant des thèmes qui lui sont chers – notamment la théorie du champ et la théorie de la narrativité, les fonctions de la rêverie et de l’onirisme, la place et les enjeux de l’interprétation, la transformation des émotions –, le psychanalyste italien Antonino Ferro revient sur le cœur de sa pratique pour en dégager des perspectives cliniques nouvelles.

192 p. - 24 € - En librairie le 22/11/19

Traduit de l'italien par Francesca Caiazzo

Collection Psychanalyse dirigée par Ana de Staal

https://www.ithaque-editions.fr/ithpsy033-ferro

mardi 12 novembre 2019

Texte en ligne : "Apostrophe, invective, invocation : Wilfred Bion dans l’arène de l’inconscient" de Bertrand Rouby, Etudes de stylistique anglaise, n° 6, 2013


Apostrophe, invective, invocation : Wilfred Bion dans l’arène de l’inconscient

Bertrand Rouby

Etudes de stylistique anglaise n° 6, 2013

Résumé

Dans sa trilogie A Memoir of the Future, le psychanalyste britannique Wilfred Bion représente le psychisme en donnant voix à des entités multiples, dont chacune marquerait par une empreinte acoustique une écharde du « soi ». Ces instances s’interpellent, s’apostrophent, s’invectivent, si bien que le mode d’adresse prend le pas sur l’identité assignée à chaque intervenant. Cet article tente de montrer comment un passage bien précis, le chapitre 23, construit un espace paradoxal, une topographie musicale du psychisme où chaque instance se distingue par une tonalité propre.

https://journals.openedition.org/esa/1192

vendredi 8 novembre 2019

40e anniversaire de la disparition de Wilfred R. Bion


40e anniversaire de la disparition de Wilfred R. Bion (1897-1978)

mardi 5 novembre 2019

En ligne sur cairn.info (accès payant) : "« Connaître » ou « devenir ». Une théorie de la résistance chez W. R. Bion" par Didier Houzel, Journal de la psychanalyse de l'enfant, n° 2, vol. 9, 2019

« Connaître » ou « devenir ». Une théorie de la résistance chez W. R. Bion

Didier Houzel

Journal de la psychanalyse de l'enfant 2019/2 (Vol. 9), pages 57 à 71

Résumé

Dans deux de ses ouvrages, Transformations et L’Attention et l’Interprétation, W. R. Bion développe une théorie de la résistance fondée sur l’hypothèse qu’elle est due à la peur des turbulences psychiques impliquées par le processus analytique pour autant qu’il vise à « devenir » soi-même et pas seulement à approfondir la connaissance de soi. La « transformation en C » vise à cette connaissance de soi, la « transformation en O » le devenir soi-même. C’est à la charnière entre ces deux types de transformation que Bion situe le problème des résistances à la psychanalyse.

https://www.cairn.info/revue-journal-de-la-psychanalyse-de-l-enfant-2019-2-page-57.htm?contenu=resume

mardi 29 octobre 2019

Citation

Pour Donald Winnicott, elle [la dépression] est une réévaluation intérieure de l'être.

Céline Curiol, Un quinze août à Paris, histoire d'une dépression

vendredi 25 octobre 2019

Citation

Je pense que l'étude de l'identification de l'homme à la femme a été particulièrement compliquée par la tentative permanente des psychanalystes pour appeler homosexualité tout ce qui chez un homme n'est pas viril, alors qu'en fait l'homosexualité est une question secondaire, ou moins fondamentale, et plutôt nuisible lorsqu'on essaye de découvrir l'identification féminine de l'homme.

Donald W. Winnicott, Lettres vives, lettre à M. X du 15 avril 1966

mardi 22 octobre 2019

A paraître en novembre aux éditions d'Ithaque : "Les viscères de l'âme" d'Antonino Ferro

Les viscères de l'âme

Antonino Ferro

En reprenant des thèmes qui lui sont chers – notamment la théorie du champ et la théorie de la narrativité, les fonctions de la rêverie et de l’onirisme, la place et les enjeux de l’interprétation, la transformation des émotions –, le psychanalyste italien Antonino Ferro revient sur le cœur de sa pratique pour en dégager des perspectives cliniques nouvelles.

192 p. - 24 € - En librairie le 22/11/19

Traduit de l'italien par Francesca Caiazzo

Collection Psychanalyse dirigée par Ana de Staal

https://www.ithaque-editions.fr/ithpsy033-ferro

vendredi 18 octobre 2019

Citation

Je me sens en effet très proche de Winnicott, sans doute l'auteur le plus important dans ce domaine, ainsi qu'un des penseurs les plus originaux de la psychanalyse. La notion de "transitionnalité", avec tous ses dérivations théoriques et techniques, constitue une pierre fondamentale. Dans ce rapport, où je cherchais à rendre compte des changements dans la théorie et la pratique analytiques, il me semblait et il me semble toujours que Winnicott est comme un phare.

André Green, Après Lacan : le retour à la clinique. Entretiens et introduction par Fernando Urribarri

mardi 15 octobre 2019

Citation

Il est très difficile de savoir que faire, quand on n'a pas le temps pour penser.

Wilfred R. Bion, Me souvenant de tous mes péchés

vendredi 4 octobre 2019

En ligne sur cairn.info (accès payant) : "De Giordano Bruno à Wilfred Bion. L’intuition de l’infini" par Anna Dal Mas, Revue française de psychanalyse vol. 83, n° 4, 2019

De Giordano Bruno à Wilfred Bion. L’intuition de l’infini

Anna Dal Mas

Revue française de psychanalyse 2019/4 (Vol. 83), pages 1067 à 1077

Résumé

La notion d’infini a inspiré les penseurs, scientifiques, philosophes et poètes depuis toujours. Elle s’inscrit historiquement dans différentes disciplines. Comment croise-t‑elle la psychanalyse ? Freud, à travers sa deuxième topique, et Bion, surtout, lui feront place. Par son intérêt dans la rencontre avec la personnalité psychotique et ses troubles, l’infini se révèle d’une valeur inattendue dans l’approche de formes contemporaines de cadres de soins.

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2019-4-page-1067.htm?contenu=resume

mardi 1 octobre 2019

En préparation pour janvier 2020 aux éditions d'Ithaque : Florence Guignard, "Au vif de l'infantile, aujourd'hui", nouvelle édition revue et augmentée, avec des chapitres inédits, par Jérémy Tancray

En préparation aux éditions d'Ithaque pour janvier 2020 :

Florence Guignard, Au vif de l'infantile, aujourd'hui

Nouvelle édition revue et augmentée, avec des chapitres inédits, par Jérémy Tancray

« Lieu psychique des émergences pulsionnelles premières et irreprésentables, aux limites de l’Ics et du système Pcs, l’infantile est le point le plus aigu de nos affects, le lieu de l’espérance et de la cruauté, du courage et de l’insouciance ; il fonctionne la vie durant, selon une double spirale processuelle et signifiante. Dans sa forme métaphorique, le concept vaut aussi pour ce qu’il entraîne avec lui de l’hallucinatoire et du protosymbolique, préformes en devenir permanent de toutes nos activités mentales. » – Florence Guignard

https://www.facebook.com/editions.dithaque/photos/a.634716726672926/1678035479007707/?type=3&theater

vendredi 6 septembre 2019

Citation

L'individu doit habiter son propre corps, et son corps doit supporter d'avoir un esprit qui l'habite. Ainsi, en un sens, la procédure analytique, si elle est efficace, pourrait amener ces deux-là à une sorte d'harmonie.

Wilfred R. Bion, Bion à la Tavistock