vendredi 15 avril 2016

Article : "What's up doc’ Winnicott?" de Jérémy Trancray sur le site nonfiction.fr Le quotidien des livres et des idées

What's up doc’ Winnicott?

Journal de la Psychanalyse de l'Enfant N° 2 vol. 5 - 2015
Éditeur : Presses universitaires de France (PUF)

Résumé : Trois textes inédits de D. W. Winnicott sont offerts dans cet ouvrage qui propose de jolies variations sur le thème de la transitionnalité.

par Jérémy TANCRAY

C’est une actualité copieuse pour le psychanalyste britannique qui, non content d’être à l’honneur de ce Journal de la Psychanalyse de l’Enfant et du dernier numéro de la Revue Française de Psychosomatique, verra paraître une Esquisse biographique de sa riche existence, en fin d'année, du côté des éditions d'Ithaque. Si l'œuvre de D.W. Winnicott continue à faire lire, écrire et penser, sa présence au panthéon de la psychanalyse a toujours ce petit quelque chose qui ne va pas de soi. La théorie de la transitionnalité a profondément infiltré les sociétés d’analyse du monde entier, certes. Mais cette implantation n’empêche pas ce léger malaise – voire cette franche suspicion – pour les collègues qui se diraient winnicottiens, comme si Winnicott, au fond, parlait un peu trop du jeu et de la concrétude de l’expérience pour être un théoricien vraiment sérieux. C’était déjà le cas de son vivant, à la société britannique, où ses collègues – sous l’impulsion de Mélanie Klein – lui reprochaient de s’appesantir un peu trop sur l’importance/existence de la mère réelle dans le développement psychique de l’enfant. Cette divergence de point de vue est reprise dans la belle introduction qui ouvre ce JPE et la rédaction annonce, d’ailleurs, qu'elle s’attaquera dans un prochain numéro à cette question qui « parait poser des problèmes essentiels et qui traverse en fait la totalité du développement de la psychanalyse depuis Freud » (p. 11). On attend cela avec impatience.

Suite de l'article ici : http://www.nonfiction.fr/article-8251-whats_up_doc_winnicott.htm